Exposition parrainée par:

Billets d’entrées

Menu

Sautez vidéo

Exposition parrainée par:

Le saviez vous?

 

 

Jeff Koons est un artiste contemporain de renommée internationale, très célèbre pour ses immenses sculptures emblématiques et ses monumentales œuvres florales, comme en témoigne le Puppy (1992) du Musée Guggenheim Bilbao. Depuis sa conception jusqu’à la concrétisation matérielle de l’œuvre, Koons s’inspire en grande partie des expériences émotionnelles de son enfance et de celles vécues en tant qu’artiste et comme pourvoyeur de culture populaire. Les textes et images suivants analysent certains des aspects biographiques, culturels, historiques et artistiques qui ont influencé son œuvre.
Découvrez les archétypes qui dominent le monde de Koons !

Roue de bicyclette et Nouvel aspirateur-shampouineuse de luxe

Depuis les débuts de sa carrière, Koons a été profondément influencé par Marcel Duchamp, un artiste du mouvement dadaïste du début du XXe siècle qui critiquait les conventions artistiques et sociales. Selon Koons, « le principal dialogue artistique du XXe siècle s’est maintenu entre l’art subjectif et l’art objectif. L’art subjectif tourne autour du Moi et de l’expérience personnelle et se travaille physiquement avec les mains. L’art objectif est comme l’art de Duchamp ou de Warhol, plus proche d’une expérience commune ».

S’inspirant de l’art « objectif » et des objets trouvés de Duchamp, mélange d’objets quotidiens que l’artiste présente comme des œuvres d’art (comme la Roue de bicyclette [Bicycle Wheel,1913]), Koons crée son Nouvel aspirateur-shampouineuse de luxe Hoover (New Hoover Deluxe Rug Shampooer)(1979), appartenant à la série The New. Dans cette œuvre, l’artiste sort l’appareil électroménager de son contexte quotidien et reprend sa conception pour étudier la ligne, la forme et la masse sur un fond de lumières fluorescentes. Il utilise des objets quotidiens à des fins artistiques.

Duchamp, Marcel (1887-1968): Roue de bicyclette (Bicycle Wheel) (1951, après la perte de l’original en 1913)
New York, Museum of Modern Art (MoMA). Montage : roue métallique de 63,8 cm de diamètre, montée sur un tabouret en bois peint de 60,2 cm de hauteur. Dimensions : 128 x 63 x 42 cm
The Sidney and Harriet Janis Collection.595.1967 a-b .© 2015
Image numérique, The Museum of Modern Art, New York/Scala, Florence

Parade du Thanksgiving Day de Macy´s et Lapin

Dans sa série de statues, Koons s’inspire de son œuvre antérieure Fleur et lapin gonflables (blanche longue, lapin rose)[Inflatable Flower and Bunny (Tall White, Pink Bunny)] pour créer son emblématique sculpture en acier inoxydable baptisée Lapin (Rabbit) (1986).

En 2007, il créa pour la parade du Thanksgiving Day de Macy’s un énorme ballon d’environ 16 mètres de hauteur, gonflé avec de l’hélium et ayant la forme de sa sculpture originale Lapin (Rabbit). Thanksgiving Day est une fête nord-américaine traditionnelle qui remonte à l’époque coloniale et exprime le remerciement pour la récolte d’automne. Tous les ans, à l’occasion de cette fête qui a lieu à la fin novembre, les grands magasins Macy’s sponsorisent une parade télévisée et très populaire qui parcourt toute la 5e Avenue de New York. Koons s’inspira pour ce défilé new-yorkais de ses souvenirs d’enfance et, concrètement, de sa participation aux défilés du Colonial Day de sa ville natale, York (Pennsylvanie). Ici, il fusionne tradition et art contemporain pour chercher la célébration sociale.

Lapin ballon (Rabbit Balloon) de Jeff Koons, Parade de Thanksgiving Day de Macy’s
New York City, 2007
Image, gracieusement cédée par MACY’s (New York).

La naissance de Vénus et ARTPOP

La naissance de Vénus (1483–85) fut peinte par Sandro Botticelli, maître de la Renaissance italienne. L’œuvre montre la figure de Vénus, la déesse romaine de la beauté, de l’amour et du désir, émergeant de l’océan. La beauté et les proportions idéales sont représentées dans les personnages humains qui ressemblent aux sculptures classiques, que Koons intègrent dans certaines séries comme Antiquité (Antiquity), commencée en 2008, et Boule réfléchissante (Gazing Ball).

En dehors des sculptures, Koons a aussi dessiné la couverture du dernier album de la star-pop Lady Gaga : ARTPOP (2013). En arrière-plan, Koons incorpore des fragments de La naissance de Vénus de Botticelli et l’emplacement de la coquille ouverte crée l’illusion optique d’une Lady Gaga en albâtre émergeant de la mer, comme une déesse.

Koons photographia Lady Gaga en prenant comme référence sa série Boule réfléchissante (Gazing Ball), dont la plupart des œuvres peuvent être contemplées dans la salle 105. Ici, la même boule métallique bleue, inspirée des ornements de pelouse de la Pennsylvanie natale de l’artiste, apparaît à côté de sculptures en plâtre immaculé. Avec la monumentale sculpture de l’étoile du pop contemporain, le travail de Koons connecte une nouvelle fois avec les icônes du passé et du présent.

Botticelli, Sandro (1445-1510): La naissance de Vénus. Florence, Galleria 13 x 18 degli Uffizi
Tempera sur toile, 172,5 x 278,5 cm © 2015
Photo Scala, Florence – cédée gracieusement par le Ministero Beni e Att. Culturali

Double Elvis et Hulk Elvis I

Elvis Presley, le « Roi du Rock and Roll », fut un acteur et une icône musicale américaine et demeure le soliste musical le plus vendu de l’histoire. Dans les années 1960, l’artiste pop Andy Warhol réalisa des images sérigraphiées grandeur nature d’Elvis avec sa fameuse pose, comme on peut le voir sur Double Elvis (1963), une œuvre créée après le film d’Elvis, les Rôdeurs de la plaine (1960).

Sur sa peinture Hulk Elvis I (2007), Koons reproduit le personnage comique Hulk, découvert par le public en 1962 dans les livres de bandes dessinées de Marvel. En évoquant la célèbre série de Warhol dans le titre de cette œuvre et en plaçant Hulk sur un pied d’égalité avec Elvis, Koons suggère l’idée de la célébrité dans la culture populaire. Un homme normal et courant se transforme en héros. Koons estime que « la série Hulk Elvis prétend aborder ce qui est viscéral, mais aussi connecter avec le public en utilisant des références à l’histoire de l’art. L’histoire de l’art met en lien les personnes avec l’humanité, avec ce que notre histoire a de plus profond. Elle donne un sens à notre passé mais aussi à notre avenir ».

Warhol, Andy (1928-1987): Double Elvis, 1963. New York, Museum of Modern Art (MoMA)
Encre de sérigraphie sur peinture en aluminium sur toile (210,8 x 134,6 cm)
Don de la Fondation Jerry and Emily Spiegel Family en hommage à Kirk Varnedoe
Nº de registre : 2480.2001© 2015
Image numérique, The Museum of Modern Art, New York/Scala, Florence

Les époux Arnolfini et Luna

Jan van Eyck fut un peintre qui travailla à Bruges (Belgique) durant la première moitié du XVe siècle, réalisant habituellement des portraits sur commande de personnages de la société. Dans son célèbre tableau, Les époux Arnolfini (1434)), Van Eyck représente le négociant italien Giovanni di Nicolao Arnolfini et son épouse. Au mur du fond est suspendu un miroir convexe où se reflètent les deux observateurs de la scène, l’un d’eux étant probablement le propre artiste.

La sculpture Lune (Moon) (1995-2000), de la série Celebration de Koons, crée la même perspective d’aquarium qu’on peut voir sur le miroir de Van Eyck mais sur l’image de Koons, le personnage qui s’y reflète est le spectateur, au lieu de l’artiste. L’art, l’espace et le spectateur interagissent à la surface brillante de Lune qui, comme les Tulipes (Tulips) (1995-2004)- œuvre de la collection du Musée Guggenheim Bilbao installée sur la terrasse du premier étage-, a inspiré d’innombrables reflets des visiteurs.

Eyck, Jan van (vers 1390-1441): Les époux Arnolfini, 1434
National Gallery de Londres. Huile sur bois (chêne), 82,2 x 60 cm
Nº de registre : NG186. Acquisition, 1842.© 2015.
Copyright The National Gallery, Londres/Scala, Florence

Puppy

Une vidéo produite exclusivement à l’occasion de l’exposition se penche sur la grande sculpture végétale de Koons, Puppy, un immense West Highland Terrier fleuri qui orne la façade du Musée Guggenheim Bilbao depuis son inauguration en 1997. La figure en fleurs, acquise par la collection du musée, s’est rapidement intégrée à la ville de Bilbao et s’est convertie, grâce à ses arrangements floraux renouvelés à chaque saison, et à son caractère chaleureux et attrayant, en un symbole du paysage culturel de Bilbao.

À venir.

Puppy, 1992
Acier inoxydable, substrat, toile géotextile, système d’irrigation interne et plantes vivantes en fleur
1.240 x 830 x 910 cm
Édition 1/3
Musée Guggenheim Bilbao
© Jeff Koons
Photo: Erika Barahona Ede, FMGB 1997